la bobine d'Ennery
la bobine d'Ennery

Secrets de tournage

Premier film en anglais

Coup de foudre à Bollywood est le premier film tourné en anglais pour Aishwarya Rai.

L'envie d'une comédie bollywoodienne

C'est au Festival de Cannes, en 2001, à quelques jours du tournage de Joue-la comme Beckham, que le producteur Cameron McCracken, de Pathé Films, a proposé à Gurinder Chadha de réaliser une comédie musicale. En 1997, celle-ci avait tenté de faire une fantaisie anglo-bollywoodienne inspirée de son amour pour Bollywood et les comédies musicales américaines. Pour des raisons financières, elle n'avait pu terminer le film.
"Avais-je envie de revisiter ce monde de stars glamour qui changent de costume à chaque scène, ces numéros flamboyants où des centaines de danseurs évoluent au milieu de jets d'eau d'un puissant érotisme ? Évidemment !" raconte la cinéaste.

Adapté de l'oeuvre de Jane Austen

Coup de foudre à Bollywood est adapté de Orgueil et préjugés de Jane Austen , le livre favori de Gurinder Chadha durant ses années de jeunesse. La réalisatrice eut envie de faire d'Elizabeth Bennet, l'héroïne du roman, l'explosive Lalita Bakshi, une jeune femme intelligente au caractère bien trempé, fermement décidée à échapper au sort traditionnel des jeunes Indiennes.
La cinéaste explique le travail de transposition de l'oeuvre à l'écran : 
"Jane Austen nous entretenait des rapports de classes dans l'Angleterre du XVIIIème siècle. Pour ma part, je souhaitais évoquer le choc des cultures dans le monde d'aujourd'hui. Les Bennet deviendraient les Bakshi d'Amritsar (quintessence de la ville de province indienne). Darcy serait un riche hôtelier de Los Angeles, et son meilleur ami Bingley, un Anglo-Indien. Au lieu de se rencontrer lors de bals mondains, les personnages se croiseraient à l'occasion de mariages ayant lieu sur trois continents différents."

 

Des collaborateurs typiquement "Bollywood"

Gurinder Chadha s'entoura de collaborateurs emblématiques de l'univers "Bollywood" : Anu Malik, le plus grand compositeur bollywoodien de chansons pop aux mélodies irrésistiblement entraînantes et joyeuses, Saroj Khan, reine de la danse indienne qui a chorégraphié depuis l'âge de treize ans des centaines de chansons, Santosh Sivan, un grand directeur de la photographie ayant obtenu de nombreux prix en Inde, et l'actrice Aishwarya Rai, star ensorceleuse en qui Julia Roberts voit "la plus belle femme du monde".

Des méthodes de production bollywoodiennes bouleversées

Gurinder Chadha a bouleversé les méthodes de production bollywoodiennes en réunissant des acteurs et techniciens américains, britanniques et indiens ; en tournant en Inde mais aussi à l'étranger ; en mixant des chorégraphies et musiques occidentales et bollywoodiennes ; en fournissant aux acteurs un scénario complet avant le tournage (alors que la règle est d'apprendre ses répliques le jour même) ; en organisant des répétitions ; et en faisant établir des feuilles de service (une autre "première" à Bollywood).

 

 

Actualités

La projection aura lieu en salle du conseil

le 17 novembre 2022

à 20h00